La mer / NGWE SAING

Lundi 11, un autocar nous emporte vers Yangon : 6h de route
Nous passons la nuit dans un petit hotel. Si l'accueil, et l'aide apportée pour préparer l'étape suivante sont excellents. La chambre est un peu sinistre et les draps douteux…
4h30, debout ! Un taxi nous amène a une gare routière située au Sud de la ville et a 6h, c'est réparti, cette fois-ci pour près de 7 heures de routes. Petites routes, c'est peu dire ! Pleine de trous et de,virages…
Nous traversons une très longue plaine recouverte de rizières ou s'active une population nombreuse et extrêmement pauvre. Durant la seconde partie du,voyage, nous découvrons une zone très vallonée, (dont les arbres ont,en grande partie été coupés et remplacés par.endroit par des plantations d'Heveas… Très peu d'habitants par ici
 
Enfin nous arrivons au bout du bout de monde, a Ngwe Saing (prononcer Ouessant), petite station balnéaire. Quelques resorts sont déjà sortis de terre le long de la plage, mais cela reste plus que supportable, la majorités des hôtels étant à moitié vide. Juste un petit village avec quelques magasins de souvenir et des restau Ici, pas encore d'électricité, mais des groupes électrogènes en début d'après midi et de 6h du soir à 6 heures du matin
La rue principale de notre St Trop local….
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
MagnJifiques ombrelles. C'est à Pathein, qu'elles sont fabriquées, paraît il, les plus belles du pays.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et une immense plage de sable blanc
ou s'agitent une multitude de crabes rouge.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un tout petit,village de pêcheurs extrêmement pauvre(plutôt quelques huttes en bambou).
 
Et pour nous déplacer, quelques motos, mais surtout des sortes de « side-car » avec un vélo en guise de moto… C'est un peu,gênant… Mais c'est un gagne pain
 
Aujourd'hui rien de particulier : grande promenade sur la plage, visite du village, baignade dans une eau très chaude…
Petit safari photos,
(Environ 6cm de.long)
 
 
 
 
 
Si vous connaissez les noms de ces petites bêtes, je suis preneuse.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et pour les repas, du poissons, des crabes des fruits de mer…
 
Pour ceux qui s'inquiètent du tremblement de.terre : nous sommes très loin de MANDALAY (je pense environ 600km) Donc nous n'avons rien vu ni senti.
Tout ce que nous connaissons de,cette actualité, nous le savons par internet. Nous n'en savons pas plus (peut être moins) que vous
 

BAGAN /J1

Un peu difficile de ce lever ce matin…
Bon 9h30, c'est parti.
 
Petit tour au marché ou je m'achète une tenue birmane : le longyi noir, brodé et sa chemise : super pratique, joli et tout pour l'équivalent de 15 euro
 
Je parlais précédemment de la coutume local de s'enduire le visage de crème à base de poudre thanakha. Il s'agit de ces buchettes elles sont frottées sur une plaque en pierre, comme ceci, afin d'obtenir une poudre.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous repartons à pied
Jusqu'à la pagode Shwezigon.
 
Il s'agit d'une des plus belles et des plus vénérées du pays, fin de sa construction 1090. Elle contiendrait un,os frontal de Buddha ainsi que la réplique d'une de ses dents
 
Tout autour, un grand nombre de salles de prières et de repos de style birman traditionnel.
Dans celle-ci, présentation des 37 nats (il s'agit d'esprits qu'il est important de se concilier). (La vitrine est salle, dommage)
 
Celle-ci finement décorée est soutenue par des piliers recouverts de mosaïque
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vieille femme vendant des colliers de fleurs comme offrandes
 
Dans cette jolie salle, les statues représentent plusieurs épisodes important de la vie du prince Siddarta. Il rencontre son ennemi Mara, un vieillard, un homme proche de la mort, la mort elle même (au fond à droite), couchée.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ici, une femme vend des feuilles d'or….
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'on observe sur ce Buddha, les boursoufflures dues à la surcharge des feuilles d'or.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ici, le reflet de la pagode dans un petit creux rempli d'eau. Il s'agit d'un ingénieux système permettant de vérifier la rectitude du bâtiment, lors de sa construction.
 
 
Bonze en méditation.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après la visite d'un autre temple dans lequel subsistent des peinture, nous poursuivront notre balade (pédestre aujourd'hui), par la tranversée du village, en bordure de l'irrawadi dans ce quartier vit une population extrêmement pauvre (peu de,photos : un peu de descence.. ) dans de minuscules baraques en bambou. Tout ceci n'empêche pas les sourires et les petits signes de gentillesse.
 
Au bord du fleuve, pêche, nettoyage du linge, toilette, des enfants qui jouent, la famille cochon.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce jeune homme est heureux de nous montrer les résultat de sa pêche.
 
 
Une jeune fille nous prend en sympathie, nous explique qu'elle a perdu ses parents. Elle nous prends par la main et nous accompagne un moment en nous appelant maman. Elle nous demande de la prendre en photo en sa compagnie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Peut être cela n'est il qu'une,histoire pour gagner un petit billet (que nous lui donnons), mais elle semble réellement sincère. Un moment très émouvant.
 
 
Une Nouvelle journée est passée. Nous tout de même longtemps marché sous un soleil ardent (et pieds nus dans les temples, ça brûle la plante des pieds . Il y a ici beaucoup d'arbres, merci à eux pour leurs ombres bienfaitrices… C'est donc claquées, en sueur et poussiéreuses que nous rentrons à l'hôtel ou la piscine nous tend les bras.
 
Demain, debout 7 heures. Même si cela en etonne certains (et oui je peux le faire), nous partons en vélo… Direction Old BAGAN ou sont regroupés un nombres important de temples. Je le sens, il va faire chaud !!!


——––––––
Incroyable mais vrai, ici le wifi fonctionne plutôt très bien. Profitons en…
 
 

MANDALAY J2

Comme je vous l'avais dit, nous,nous sommes levée à 4 heures ce matin pour assister, dans la pagode Mahamuni
à la toilette de Boudhha… Dans ce grand temple de MANDALAY, le matin nombre de fidèles viennent ce recueillir, pendant que des bonzes, »astiquent » énergiquement, durant une heure), la face recouverte de feuilles d'or, de ce Bouddha
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et comme il va faire chaud, il ne pas oublier de l'eventer…
Puis direction le magnifique pont de U BEIN. C'est le plus long pont du monde construit uniquement en teck. (1200 m) construit en 1849 le bois et les.piliers sont en teck et proviennent d'un monastère a l'abandon. C'est la que nous assistons au levée du soleil. (Vous le reconnaissez peut etre, il s'agit que meme pont que celui qui,orne un mur de mon salon…)
Moment magnifique dans le calme de ce grand lac ou la vie s'éveille. Nous croisons quelques moines, quelques locaux qui,pratiquent leur,gymnastique matinale, et quelques bicyclettes chargées : toute l'activité de l'arrivée touristique du pont se met en place. (les touristes viennent ici dans la journée et surtout pour le coucher du soleil : nous sommes tranquilles)
Enfin un café ! Assises au bord du lac en observant les pêcheurs au loin, nous sommes ravie d'avoir fait l'effort de nous lever tôt.
 
 
Notre journée se poursuit par la visite de. ' immense temple tout blanc…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Puis visite d'un immense monastère (1400 moines), ou nous assistons a la preparation de ceux-ci pour le dejeuner. Visites des cuisines :
 
Le rice cooker
Plus tard dans la journée , a partir d'un temple situé en bordure de fleuve, nous découvrons un panorama magnifique : face à nous, au loin des collines verdoyantes parsemées d'une multitude de pagodes et de monastères aux clochetons dorées (ici très zoomee une partie de ce panorama)
 
Si les temples extérieurement sont des bijoux généralement blancs et dorés, l'intérieur, il faut bien le dire nous laisse dubitatives. Des Bouddhas, des Buddhas de toutes tailles, dores et il faut bien le dire plutôt kitchs comme celui-ci, auréolé de néons clignotants de toutes les couleurs…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour la fin de journee, INWA, charmante petite ile ou nous nous promenons dans une « horse car » ,(chemins defoncés, aie le dos…)
En cette fin de.journee, les touristes évacuent les lieux… Merveilles, une fois encore nous voici seule dans la campagne, le soleil déjà très bas procure une lumière superbe et temples et pagodes se.refletent dans les nombreux champs inondés, étangs et,rivières. (Appareil,photos en,pannes ! Quelques photos ulterieurement (je vais les piquer à Anne Marie)
 
 
************************
 
La Birmanie, c'est aussi : un climat général paraissant calme et tranquille. Une population charmante, adorable, prevenante. Des sourires de la gentilesse…
Beaucoup de.pauvreté, des conditions de vie difficiles des travaux tres rudes, (comme souvent,en Asie),
 
mais aussi, quelques barricades en attente au coin d'une rue,
Des militaires qui encaissent le peage de certaines route….
********************
 
Trois SCENES ADORABLES…
 
Une maman et sa soeur devant LE bébé …
 
 
 
 
Un petit signe de cette petite fillette intimidée.
 
 
 
Cette fillette.est joliment « maquillée » comme un grand nombre de femmes, fillettes et quelques hommes,,
 
Ce « maquillage » est un cosmétique local,c'est une pâte, obtenue à partir de buchettes en vente sur les,marchés et issues de l'écorce d'un arbre , le Thanakha, la pâte étalée a l'aide de brosses a dents a de multiples fonctions : protection solaire, anti transpirant, antiseptique, de plus il rend la peau jolie et douce (je ne l'ai pas essayée)
 
Tiens, une cloche….
 
Nous rentrons épuisees et ravies de cette longue, tres longue et très riche journee… Plus qu'une chose nous interesse : le lit …
 
 
A noter :
  • Devant la lenteur du Wifi ici, il est possible que certains jours je ne mette que très peu de,photos en ligne…
  • Souvent, j'allège au maximum le poids des photos mises en ligne. Aussi, si vous en regardez en pleine page, ne soyez pas étonné de la qualité médiocre