NAMO BUDDHA

Image

Kathmandu, c’est bien, mais retrouver un peu la nature, c’est mieux

Pour 2 jours, nous quittons notre hôtel, direction les collines népalaises   Un taxi, direction Dulikhel et nous voici réparties sur les  chemins (et les escaliers…)

Situé au sommet d’une montagne, à 1 750 mètres d’altitude  (les paysages , donnant sur la chaîne enneigée de l’himalaya, y sont (parait il) merveilleux,  – personnellement  je continue mon voyage népalais en compagnie de mes désormais, amis « nuages »  , nous découvrons Le monastère de Namo Buddha (son véritable nom est Thrangu Tashi Yangtse monastery, mais tout le monde dit Namo Buddha)

439FC1F7-B4AB-4D5B-B1D4-D15E94120A40

Ce monastère est , pour la religion boudhiste, un des trois lieux les plus saints du Népal (avec les stupa de Bodnath et Swayanbunath, tous deux situés à Katmandou).

Il a été érigé en mémoire d’un moment fort de l’existence de bouddha qui s’est déroulé à cet endroit : bouddha aurait, au cours de l’une de ses vies, rencontré une tigresse affamée qui ne pouvait plus nourrir ses 5 petits. Pris de compassion, il aurait alors donné sa cuisse (ou son bras..) à la tigresse afin qu’elle puisse nourrir ses petits. Puis, au cours de sa dernière vie, il serait revenu y enseigner ce moment à 4 de ses disciples…

C’est afin de rendre honneur à cet exemple de compassion et d’altruisme -qui sont des valeurs fondamentales du Bouddhisme- que ce monastère a été érigé.

Aujourd’hui, il forme des jeunes moines (traditionnellement, le deuxième fils des familles de l’ethnie Tamang est confié à ce monastère) qui iront se former ensuite dans d’autres monastères, pour finalement aller transmettre leur religion   Le monastère hébergé à présent, en permanence, 300 moines

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’interieur du monastère est très richement décoré

En contre bas du monastère , ll’on trouve  une petite place entourant un stupa. L’endroit est idéal pour se rafraîchir, tout en observant la vie qui s’écoule doucement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

639DCFD2-5A10-4630-B406-B3447AF9B137

Nous dormons dans une guesthouse gérée par les moines et construite dans l’enceine du monastère  Et donc dîner et petit déjeuner pris en commun avec les eux

 

Le matin, c’est tranquillement que nous reprenons notre chemin  Douze kilomètres à travers la forêt et la campagne népalaise nous mènent jusque Panauti

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

KATHMANDOU – Vieille ville

Image

Même si Kathmandou est hyper polluée, bruyante, poussiéreuse … il faut bien partir à la découverte de sa vieille ville et ses maisons sculptées.  Souvent très abîmées mais qui ont néanmoins résisté au tremblement de terre

La ville, c’est aussi une multitude de couleurs :

Les vendeurs/effileurs de perles au couleurs du pays,

Des temples tantôt hindouistes tantôt bouddhistes…

5831F077-B506-4A88-BD11-C69A32A5DADF

Et un population fervente de ses croyances

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au passage, un bonjour à un vendeur de flûtes

657817E6-EF56-40B3-9959-D219951B13CE

 

Dans une minuscule ruelle, nous franchissons la porte d’une maison. Un petit couloir nous mène à une cour intérieure, avec ses anciennes maisons, son petit temple, son Ganesh et même un vendeur de momos 😉

POKHARA -Hemja

Image

Visite aujourd’hui à la maison de l’association « Un Toit Sous l’Himalaya » – (Association Française d’accueil d’enfants défavorisés)

37490CCF-58EA-438E-B633-D8DD526A2460

215D1A13-F18C-437B-95AF-09815B195453

Nous profitons d’etre la pour visiter le village qui comporte un important quartier de réfugiés tibétains et plus particulièrement le monastère.

La maison de confection de lampes à beurre

8578C8C9-238C-45B5-8427-B157FDF82649

Un œil glissé dans le monastère pendant une puja…(fin un peu brutale…)

Et l’on fait tourner le moulin à prières jusqu.a 3 tintements…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

POKHARA.

Image

Nous passons quelques jours à Pokhara après le trek.  Globalement temps maussade , donc peu d.activités passionnantes

Un matin, un rayon de soleil nous encourage à monter la colline qui surplombe la ville de 300 m, afin de nous rendre à la Pagode de la Paix

Après la seconde guerre mondiale, le japonais et moine bouddhiste Nichidatsu Fujii a décidé de construire des pagodes de la paix un peu partout dans le monde pour lutter contre la violence et appeler à l’unité du l’humanité. Il y en a 80 dans le monde, d’Hiroshima à San Fransisco, en passant par New Delhi, Brisbane, Londres ou Pokhara !

22A6203F-10E8-4151-8BB5-671BA1F275A0C0B8E80F-A22B-4E1F-8BEF-93D8B743DB32

Des drapeaux de toutes les couleurs et autour du Stupa, 3 représentations de Buddha

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ici, généralement la vue sur la chaîne des Annapurnas est magnifique … Passons sur ce détail, ce n’est décidément pas pour moi

nous prenons le chemin de la descente, le lac et Pokhara a nos pieds. Décidément , aujourd’hui, il fait fort chaud.

Petite pause auprès des Pipal – arbre de Bouddha-

67C66130-F285-4BF1-9EDC-64EBC3088B55

Et nous continuons jusqu’au lac  au bord duquel nous déjeunerons

658479FF-ACDB-40DB-963A-DBC3BBCBEDEE

et traversée en bateau pour rejoindre la ville

Balcon des Annapurnas J7 dernier jour

Image

Nous nous levons en même temps que le soleil et là, merveille !!!!

88049F1D-CE24-49C7-979D-0C891844B213A298F3AF-BC6A-43A0-95A9-BB57584F8ABC2870EF20-DA64-4E89-B1F0-D8EEC9CDF9F1Elles sont là les montagnes. En prenant notre petit déjeuner, pendant que le soleil s’eleve, nous assistons à leur changement de couleur

La photo souvenir est indispensable

9C8CA93E-62B0-48E1-AD55-6E76529789A0A8708EBC-743F-491D-9B6E-5D5C8C07C5DA

Tout en bas, le lac de Pokhara ou nous serons tout à l’heure

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous prenons le chemin de la descente, une étape courte. Pas de marches, juste un agréable chemin et des trop jolis points de vue

Voilà, notre trek est terminé.

A noter qu’un une semaine, nous avons vécu un échantillonnage d’une année

  • L’hiver… avec de l’eau solidifiee qui tombait
  • Le printemps…. les rhododendrons
  • L’ete…Les pluies torrentielles et les sangsues
  • L’automne  …Le ciel bleu.

Balcon des Annapurnas J.5 Gandruk/Landruk

Image

Pour notre réveil, de magnifiques paysages..

369F1598-E450-4224-9184-68BEDFE5CE07

Même si de vilains nuages, malgré leurs jolis voiles n’augurent rien  de bon

23BB31AF-A01A-4E8A-915F-E54D9ACEA711En route. Immédiatement des marches à descendre…. et immédiatement, je sais qu’il n’y aura pas beaucoup de photos aujourd’hui. La préoccupation du jour : mes jambes, plus particulière mes cuisses qui n’en peuvent plus de ses incalculables marches , à monter, mais surtout à descendre… Aïe,  ouille, les courbatures !!!!

4E9E6DFE-2F44-4BD3-A32F-E059037A3CF3

 

D6DD1D39-57C4-47BD-910D-BD73751E4EC7

 

Après les marches, descente plus douce dans un vallon. Végétation abondante, ruisseaux…

Trois heures de marche pour rejoindre Gandruk… Claudie et moi décidons donc (contre l’avis de nos porteurs)   de poursuivre plus loin, jusqu’a Landruk

en douceur, nous arrivons à Gandruk

Dejeuner vers le bas du village   Encore des marches !!!!

87E1A659-91E8-423C-AFEA-0CD1110CCBFB

Repos pour les jambes…

apres le déjeuner, nous repartons donc vers Landruk . Encore des marches , nous cuisses fument et nous comprenons… Landruk se situé face à nous, de l’autre côté de la vallée  Mais la vallée est très très profonde…

Le sentier que nous empreintons est particulièrement en mauvais état  Que des marches , des petites d’autres très hautes, tres irrégulières très abruptes   L’enfer pour nos jambes

DAAFE51E-7DF7-4A28-9192-8518476EC97F

Mis à part quelques paysans, personnes  et Landruk, tout la bas, nous parait de plus en plus loin

Des nuages s’amoncellent

F941DA9D-E1D4-4F17-93DD-9B84E4F34FA7

Enfin une petite guesthouse. Un thé.  Une pause salutaire !

Et la pluie diluvienne sauve notre honneur   Une bonne excuse pour s’arreter.   Il y a des chambres libres et nous nous arrêtons là

Mais tout n’est pas terminé  Nous commençons notre installation dans la chambre quand sur le mur nous découvrons une énorme araignée  🕷    Branle bas de combat, le temps qu’arrivent les porteurs, une seconde araignée  🕷

puis dans le coin une troisième  🕷

Quand je dis énorme, c’est énorme !!!!!  Claudie et moi, c’est total  panique…  Le temps de changer de chambre et c’est 6 🕷 🕷🕷🕷🕷🕷 que nous avons trouvé dans la chambre…. Peut être y en avait il plus….

Bonne nuit !

Balcon des Annapurnas J4 – Tadopani

Image

Nous quittons Ghorepani sous un ciel (presque) bleu. La plus belle matinée depuis que je suis arrivée.

5F2BD4B9-FC46-4CF7-8337-DA56FD13926F

Nous pénétrons dans le rose, le rose des rhododendrons qui ne nous quitterons quasi pas de la journée.

Une matinée de marche magique, rose magique.

5149919D-BFFF-4D17-A550-FCD151EA8EB8

Claudie tout en rose…

06A8097F-6869-4830-9C46-23C8C4195275

Une pause où se mélangent des drapeaux de prières, du rose, du blanc

Et moi, décorée par nos porteurs et surnommée par des randonneurs “a mobil tree of flowers”

B9A1CEDD-3A25-4D7F-A2EB-FD513AC8B36D

5A8B3D4A-6047-4543-80F1-A82F42056E03

Oups, le temps se gâte, les nuages s’epaissis  et notre prochain lodge est encore bien loin

9282DDFD-514D-482D-817A-FA3D5E494137

Le chemin en crete, monte descends remonte… nous nous engageons dans un joli défilé. Nous y découvrons :

une mer de kerns… (sans doute un lieu sacré)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De minuscules et improbables potagers…

2EDB9BB0-3432-4675-B731-0448811E6E27

Suspendue à la paroi, une gigantesque ruche sauvage

EECF4EF7-79EA-461F-B9E7-BB487E05A8D2

Cette étape est longue, longue et le ciel de plus en plus menaçant..  enfin une dernière descente faite de marche bien haute… : aïe les genoux ! Et une grimpette (encore des marches)  pas des moindres

Enfin, nous arrivons pile en même temps que les premières gouttes d’eau qui rapidement se transforment en abondante averse de grêle

tadopani!!!!  contentes d’etre arrivées, de pouvoir se réfugier auprès d’un poêle, et ce d’autant qu’aujourd’hui, notre chambre est minuscule, glaciale, humide….    Mais cette fin de journée ne peut nous faire oublier la magie des rhododendrons en fleurs.

Balcon des ANNAPURNAS J2

Image

Quelques éclaircies de-ci de-là…

le soleil n’étant  pas vraiment au rendez vous il ne fait pas trop chaud aujourd’hui pour cette longue étapes.

8h, c’est parti. La passerelle nous mène au début des marches.

 

C’est le début, aujourd’hui, on grimpe, des marches des marches et encore des marches…

2ACD07EA-AAE3-4E80-800A-2FA5CEC8CE5C

Bientôt midi et notre precedent lodge apparaît au loin, tout en bas, au fond de la vallée.

7D8A822A-26A6-43B1-8DB8-91BAD8588C7F

Installés pour déjeuner, nous regardons passer quelques poulets qui prennent de la hauteurs, installés sur le dos de mulets.

8410058B-1B50-48B8-99FE-49B4C5AC6987

Une chance, c.est juste durant le déjeuner que la pluie tombe… c’est donc secs que nous continuons. La pente est moins forte, les marches s’espacent… tout va bien

9C54A3AF-EBC5-4DAE-9B45-30E4E4181FBA

Petite pause, Un thé au coin du feu..

AFC3A8C3-A8B1-493C-85D9-F4FB38841A02

Magnifiques traversée de forêt, de ruisseaux, de cascades..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nouvelle pause, musicale celle ci.

Dialogue entre amis

6B6ED544-5356-4416-B238-C9F7C3499466

Quelques minutes avant la,pluie, nous arrivons à notre nouvelle étape Nayathanti. Réfugiées dans notre chambre nous observons le passage de quelques trekkers moins chanceux qui poursuive leur chemin sous la pluie…

5A5F0123-BFAB-4D74-9379-5A490E764EB7

BALCON DES ANNAPURNAS. J1

Image

Ça commence mal ! C’est le déluge…

Raju et Djilke arrivent  ce sont nos porteurs. Adorables !!!  De ce côté, ça commence bien

Il pleut.. traverser le jardin de l’hotel c’est traverser une mare…    Déluge sur la route ! Bien entendu, je n’ai toujours pas vu le moindre sommet enneigé…

Arrivee a Birethanti, notre point de départ. Le ciel  reste très gris, mais au moins la pluie s’est calmée

vérification des permis de trek et c’est parti..

 

CAD789C6-1249-46FD-8D0F-27E16C6E029C

E746130F-D8B5-435B-BBC1-23B591325256

Claudie prend la tête…😉

Quelques fermes tibétaines le long du chemin :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chemin sillonne, grimpe gentiment, parfois moins gentiment,,,  La journée se poursuit sans ☔️    Si le soleil  🌞 avait la bonne idée de pousser tous ces nuages, ce serait parfait.  Temps gris, mais chaud, chaud…

Enfin, en arrivant, un peu de ciel bleu

9DAC45E8-945A-442E-A1F9-1111482C209D

Bonheur de se poser et surtout de retirer ses chaussures…

C518FA6F-772F-412A-97E9-D5A3DA94E48C

Premier lodge aux couleurs népalaises.

KATHMANDU… en partance.

Vidéo

Mercredi soir : Dilemme ! Refaire les valises pour la prochaine étape. J’emmène quoi, je laisse quoi ?

7183042C-2777-4725-8D09-EDF23C269D2A

Pour sa part, Claudie semble avoir résolu le problème.

 

Je vais y arriver.

 

 

La montre tourne. Un petit tour du Stupa pour trouver un restau et..

Surprise !!!! Un concert …

Vite maintenat au lit.

Jeudi, 6 h, le taxi est là. Direction Bus Stop.

A4E6D3B6-DA3E-4B78-9D5B-F8DD72C31205

Kukur et moi,  en mode «breakfast on the sidewalks » 😉

C’est parti !!!

852BF6EE-EBD5-43D2-895A-87D68E4B7F89

Contentes les filles’’’

Quelques 7 heures de route en perspective pour un peu plus de 200 km…

A midi, stop et déjeuner dans un charmant restaurant de bord de route :

Enfin ! Une apparition du soleil, fêtée par la ronde de quelques papillons ….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore quelques heures et nous y serons

db6b8deb-284a-457b-91f4-b9b359e273b4.jpeg

Il paraît, il parait… qu’à droite de la route, au loin il y a des montagnes et même de hauts sommets enneigés…   Pour l.instant, je n’ai rien vu que des nuages ⛅️ ☁️ et comment je ne crois que ce que je vois….                   À suivre  !!!!!….

 

 

Plein Est… Arrivée au Népal. KATHMANDU

Image

Après quelques gags, nous voici arrivés à Bednath, périphérie de Kathmandu. Jolie installation dans une’ petite guesthouse avec terrasse, jardin. Un havre de paix dans cette ville hyper bruyante, polluée et très poussiéreuse en cette période sèche.

C976B850-7EF1-42D1-B3DD-4065A7705061

Une première journée occupée à organiser la suite du séjour.

Egalement un tour dans le temple bouddhiste du quartier , Sakya Tharig Gompa, puisque nous passons juste au moment d’une Puja

476DD224-1C6C-4761-A87F-208253B6F536

Des moinillons plus ou moins sages….

Dans  ce joli temple bouddhiste

014E2FEC-1321-43B9-B969-19F7FD5AF4DB

A l.exterieur, comme à l’interieur, le recueillement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et bien sûr le grand Stupa de Boudha !!!  de jour de nuit, au naturel, coloré….

C0D53350-6514-4537-A1E6-C8EBFB9843AB

E52349D5-F230-4EE5-92B7-7C193E785ED4

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aie, le veau n’aime pas le flash… va charger ? Bien sûr que non, Bouddha me protège, il me fait même un clin d’oeil.

5F2480F5-49B2-4C08-8D68-4BA7B3971DD9

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

7E880011-9682-463B-A23C-337B89A871FA

Strange, the Bouddha’s eyes

quelques cliches, autour du stoupa

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BAB1AB0F-4ED5-46A7-A438-26679D6D94A9

 

Tout se,passe donc très bien.

Juste une petite interrogation pour la suite : la météo !!!! Pour l’insstant, ici à Kathmandu de gros orages ⛈, de la pluie ☔️…

DAKAR -L’ile d’NGor

Image

N’Gor et son Île aux couleurs….  Île de tendresse, île de calme, de plénitude…

Si jolie, si charmante petite île où j.ai passé du temps, où je suis allé et retournée , j.ai le plaisir de vous y inviter

Un peu l’ile des artistes : il y a des inconnus qui y exercent, des plus connus qui, temporairement ou en continu y resident (ou y ont résidé), il y a ceux qui la parent de multiples couleurs, de créations diverses

Débarquer de la pirogue, premier contact, c’est l’envie de  se poser sur l.une des trois petites plages, à l’abri de la pleine mer.

8BA64478-4817-4CDB-A681-DBA5BF306FA8

Mon QG, la plage numéro 2

Puis, l’on prend le temps d’y flâner, au milieu des ruelles, et se demander laquelle de ses portes l.on aimerait pousser :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

456588C1-5554-4E3E-B6CE-50C8AA4C2F03

Petit potager le long d’une rue

lrg_dsc01678

Fleur de cactus

Se délecter de ses couleurs

Promenade de réflexion, de rencontres, d.improbables découvertes d.imagination

06DF8750-F748-41EA-9AF1-719E91A76EAE

Chez l.ami casamancais

F8BB1040-9F80-42C9-BCCA-8E032FE2D3062FFB5262-230C-4ED3-A0AA-D1A5BBCD81FD

025F07A0-658C-42CF-80C5-7CC4A25E120C

Ingéniosité, recyclage poétique

7A2E2D30-C3B4-4198-B320-5D0B291B79D463388845-8816-4BDF-8859-4B5EFDE82DB51AE9C2F0-76E2-40BD-AA7F-5526B81755D36F4839E5-2172-4A67-8D70-354D1C7BB3F9FA5F0FA1-F03C-4A15-A619-FA9845E5FACE

Se poser là, sur le banc du bonheur, y perdre son temps à rêvasser, réfléchir, observer, écouter, méditer..  refaire le monde, savourer l.instant présent

B0FAD1AC-0B47-4BB6-9E84-5AB00420CCCF

Et pourquoi finir la journée sur une plage, au son des djembés  même si ce n.est du grand art, partager des moments de simple convivialité..

DAKAR – Les vagues…

Image

la houle est forte ces jours-ci.    Plaisir de regarder la mer, de chercher les surfeurs 😉. Il y en a fort peu. A vous habituées aux spots surpeuplés venez faire un tout ici. Gauches ou droites, il y en a pour tous les goûts.

7F309348-CFB6-4F8D-91BA-F153980A56F503F6EBDD-0EDD-4C6D-9114-6FC53EFA5160

7F5E4127-E394-48EF-8735-25562088F577

Pointe de l’ile d.NGor

6C2E59F5-3664-41B4-867F-2B3BA7B2EEE10C5A2CBF-AB67-4A0B-9019-B53944C01DFA

Meme les oiseaux cherchent à surfer…

3C136F52-F851-4175-80DB-132DC21CB87AED1265C9-9B60-4BC6-A5D1-EEDAC85175E6FB118B30-E02F-479F-9EC7-CB936DB5B372

Rares surfeurs

 

La pointe des Almadies, le phare des Almadies

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1CB02668-85CB-4ACF-8137-FED4FB9F454339B290AE-AE54-4B8C-9567-F2A1EC9745DA

Dakar -LAC ROSE

Image

F1121944-0357-4DB3-8E8E-543182DB2F1D

Le lac Rose est un grand lagon de 3 km², peu profond, situé parallèlement à l’océan Atlantique, séparé de celui ci par des dunes de sable

Sa couleur est due à une cyanobactérie, organisme microscopique qui fabrique, surtout par temps de vent sec, un pigment rouge pour résister à la concentration de sel.  Manque de chance pour moi, pas de vent donc peu de rose…

pour commencer, allons voir ce qui se passe du côté des dunes :

DC2D8E7A-341D-4D44-B151-EE50D7BBB024

Waou… on se croirait dans le désert…

5F3681CF-BFFF-4FED-A8E2-56A241D034A4

Plus que quelques centaines de mètres et voici l’ocean

L’eau est particulièrement salée : 380 grammes par litre. Les hommes, dans l’eau jusqu’à la poitrine, cassent avec un piquet le sel déposé sur le fond avant de le ramasser à la pelle pour remplir des pirogues Les femmes sont chargées de débarquer les pirogues et d’entasser le sel sur les bords pour le sécher et le blanchir au soleil. Tous s’enduisent le corps de beurre de karité pour se protéger de la salinité corrosive. Le sel est destiné aux conserveries de poisson ou exporté, pour saler nos routes …

1E1815EF-D4C6-4CF3-9592-1A546590F478

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur ma barque je mesure ma chance en voyant ces gens travailler

F37C7B80-AF55-44DC-B6E7-F57C2B5B8CBELa difficulté du travail m.empeche pas le sourire.

Donc, il y a l.ean qui nourrit le lac par infiltration, mais plus surprenant, à quelques mètres du lac, dans une bananeraie, émergence de sources d.eau douce

3C2D34CB-4EAC-4298-8B9A-64B63434D5F2

La balade dans les dunes, je l.ai faite en 4×4

B40F9865-C1CD-4C2D-AEA5-8FF39DDD20CCNormal, le Lac Rose, c.etait aussi l.arrivee du Paris Dakar…

3681286C-DE49-4E9A-B2DC-DFBEF43E7A6CEt c.est à côté du Lac qu’etait installé le Podium.     Pour les gens d.ici, c.etait le bon temps, avec un afflux de touristes, de toubabs qui apportaient beaucoup d’argent …

 

tres improbable en lieu… 😉

650E1D42-97D4-4D78-BB39-BB371FDB62F2

Île de Gorée

Image

935693D2-CB43-473D-90F2-1E1E6977B1CD3D36A498-E77B-4200-9925-352EC41D0481Face à Dakar, à 20 minutes en bateau, Île de Gorée, l’ile  aux deux visages.

 

La face sombre – L’horreur de la Traite

L’ile de Gorée est le symbole de la traite négrière.

Sur l’ile, plusieurs musées : le fort, le Musée de la femme Henriette Bathily et surtout la maisons des esclaves   (Il y avait 28 maisons de ce type à Gorée durant les périodes de traite négrière )     C.est par Gorée (entre autre) que transitaient (mourraient) étaient triés les esclaves, hommes femmes et enfants à destination des Amériques

http://laurent.quevilly.pagesperso-orange.fr/Goree.html

Le nombre d’etres humains ayant subi cette traite est estimé à environ 15 millions  (difficile à estimer entre ceux qui ont été tues avant le départ, ceux mort en mer, ceux arrivés..) sur 4 siècles

https://fr.vikidia.org/wiki/Traites_négrières

DB294B62-2E98-4250-81C6-A96290B50B22

Ce diaporama nécessite JavaScript.

910E5341-C82F-4DA3-96A8-5787821DEE43

La Porte sans retour… Par cette porte les esclaves embarquaient, ou, s’ils tombaient/étaient jetés à l.eau, les requins les dévoraient

 

La face joyeuse

à présent cette petite île est devenue un joyau    Les bâtiments coloniaux pour beaucoup sont rénovées, les maisons joliment colorées  Les ruelles sont propres, fleuries accueillantes     Beaucoup de plaisir à y déambuler

8567CF17-3430-42A4-8C6B-C08A09060C2C

 

JOAL FADIOUTH – Fadiouth

Image

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ce village est construit sur des amas coquilliers formés au fil des siecles

Fadiouth, c’est l’ile aux coquillages   Les murs sont construits de coquillages, les rues couvertes de coquillages, le cimetiere en coquillages

Depuis des siècles , le béton local est constitué de coquillages

Charmante petite île, sans voiture

B8F985EC-96EE-4B8B-81B5-6F6463CF4582

Cabane à palabres

B6BA71FE-B602-477F-B1D9-3CDE49D88C3E

Métier à tisser

255503D5-B5A1-41D5-B42B-B639EB5018AF

Djembe prêt à l.emploi

8ED3DB81-5C98-4EFB-904F-97FB628A8A2B

Ruelle

L’ile est   Reliée à la terre par un petit pont de bois. De l’île, un autre pont rejoint le cimetiere (chretien et mulsuman dans un même lieu, même si ici la majorité de la population est chretienne)

38219BD3-E312-4092-B899-28C5F43F1BC0

Du cimentiere, la vue sur les environ est superbe  : village, mangrove et au loin, champs cultivés

AD586B53-219C-424C-8F67-BBD031FB5F4E

Vue du cimetiere.

2ACFD35B-A403-4F30-882F-A5059256B03C

4A17247E-240D-4D5D-8BD7-1F38D89FC9D6

Cimetiere aux/de coquillages

A Fadiouth, la population vit de la mer, de la mangrove mais aussi de l.agriculture (les champs travaillés en saison d’hivernage sont à environ deux kilomètres)

traditionnellement, afin d.eviter que les grains ne brûlent en  cas d’incendie ou ne soient mangés par les rongeurs, des greniers ont été installés dans la mangrove , accessibles à marée basse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au sol, des crabes «violonistes » ramassés servent appâts pou la pêche et les huîtres de palétuviers « cueillies » dans la mangrove sont deposées au sol afin de les faire grossir

SINE SALOUM. Djiffer…

Image

Une fois encore, embarquement à bord d’une pirogue.  Direction Djiffer.  Djiffer, village de pêcheurs à la pointe sud de la “petite côte”. C’est accès sur la mer du Sine Saloum.

Ici, les pêcheurs viennent de partout au Sénégal, mais aussi de Gambie, de la Guinée Bissau, de la Mauritanie.  Ils s’y installent parfois quelques mois pour sécher le poissons qui revendront au pays.

A chaque arrivée des bateaux de haute mer, c’est la ruée, pour être le mieux placer pour acheter les poissons

CAE69159-95C7-4216-80BC-9C98B8DBB46F

Soit crus, soit préalablement fumés , dans les deux cas après avoir macéré dans le sel , les poissons sont séchés au soleil, sur de grandes clayettes .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6E5F4546-5548-431F-ABF1-B4469D9C92E0

E5CE98BA-BF28-44F6-80C5-B2E852672ED8

A la pointe sud… A droite, le Saloum, à gauche, l’ocean.

En quittant djiffer, pirogues partant en mer…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En pirogue côté Saloum, au fond, l’ocean

B86D012D-5667-433F-BEDE-1ADA2BED9AE5

En perspective, un lieu où il fera bon déjeuner :

E742C6A6-811D-45E5-854A-5D5B37ED6BD0

Nous y voila… la plage, à droite, à gauche

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour le déjeuner, crevettes autres et son accompagnement

Pur instant de bonheur !

Retour par les mangroves

Sine Saloum. Île de Mar Lodj

Image

Située dans le delta du Saloum, Mar Lodj est une île de 150 km2. Environ 5000 habitants y sont repartis dans 4 villages

ici aussi, musulmans, chretiens,animistes vivent en parfaite harmonie.

BB64DCFF-E4DC-4DD4-B6B0-95E08D94C5D7

Village de Mar’Lodj

Dans le Village :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visite de l’ile en  calèche locale

7B735E73-F6FE-4B51-8A6A-84FA077649CA

Et navrante découverte de l’impact du déboisement et les dégâts climatiques

  • Pour commencer, le déboisement sauvage dans les années 1990…, période où le marché  du bois est devenu rés lucratif. Cette île qui était verdoyante et couverte de forêts s’est gravement désertifiée
  • La saison des pluies, (hivernage) se raccourcit et les pluies y sont moins abondantes
  • L.augmentation du niveau de l’ocean augmente fortement la salinité des terres,  certaines deviennent totalement incultes

Plus de réserves d.eau naturelles, la faune sauvage a quasi disparu, et pour cette population , précédemment auto suffisante tant en céréales qu.en bétail , la situation est dramatique

BBEEC58E-E0C1-4497-A3BB-AED45AD20717

Niveau de l.eau à marée basse. Ce niveau correspondant à l marée haute il y a quelques années. Actuellement la mer atteind le pied de l’arbre (ligne blanche)

 

BF808278-6209-4ADF-B7F9-60779C9983EE

Cette herbe, même en saison sèche était verte… la salinité l’a rendu inculte

En route pour de nouvelles aventures, de nouveaux paysages

Image

Au revoir jolie Casamance, à bientôt douce Casamance…

En voiture, en route dans un premier temps pour la Haute Casamance et un accueil chaleureux en famille.

Puis à nouveau la route, longue pour détourner la Gambie

Et voici, arrivée à N’Dangane, un peu de patience avant de prendre la pirogue, pour rejoindre le joli campement de l.Ile de Mar Lodj.

me voici dans le Sine Saloum, un nouvel univers d.eau, de petites îles, de mangroves..

Oussouye, dernier jour…

Image

De nouvelles îles découvertes pour ce dernier jour. De nouvelles îles, mais surtout des petits paradis.

Île de Karabane

Karabane, est une île située à l.embouchure du fleuve Casamance. Première capital régionale, premier comptoir de Casamance, l.ile d.abord portugaise devient française en 1936. L.esclavage perdure ici jusqu.au début du XXeme siècle.

Par ailleurs, la construction d’un grand quai de 116 mètres de longueur permet l’accostage des plus grands navires susceptibles d’entrer en Casamance. Un embarcadère avec rail est aménagé le long du fleuve pour faciliter le transfert des marchandises.(riz coton). Le débarcadère (réaménagé) fonctionne toujours. Arrivant de Dakar le bateau fait escale ici avant de rejoindre Ziguinchor.

Journée venteuse, mer un peu agitée, nous débarquons à l’arrière de l’ile

483F2618-E174-444B-B5B2-C2D92CF93A0D

Eglise de Karabane.

La,petite eglise de Karabane, réhabilitée dans,le style colonial, est inaugurée ce week end

derriere le village :

2A95E3BC-DE97-4819-8D52-F824FB8B45BF

la plage le long de laquelle s.aligne quelques restaurant et hébergements

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Repérés pour ma prochaine arrivée de Dakar, deux petites chambres à louer, directement sur’la,plage :

71223BCA-58E7-425B-BAC5-BFA709F4EBDF

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1A97A03B-0A57-4478-B355-E97CE1793DAA

Karabane à marée basse

Île d’Ifrane

vous voulez jouer les Robinson’s ? Venez ici

face au petit’port D.Elinkine, une mini île et comme seule habitation, un’petit campement  fait « de et sur » palétuviers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Île d’Ehidj ou Ile des féticheurs

c.est une île sacrée où il n.y a que des vivants. Les habitants enterrent leurs,morts sur une île voisine

Je m.apercois qu.ici j’ai fait peu de photos et de qualité médiocre. J’ai inconsciemment du le faire exprès, pour me préserver cette endroit magique. Ici, c.est le paradis sur terre et le campement de Léon , ses chambres, son restaurant, sa plage je me les garde 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oussouye, Ile d’Eloubaline /MLomp

Image

En pirogue, l’ile Eloubaline  .

Pres de 3/4 heure de pirogue, à travers de larges bolongs

037BAFCD-94B5-41BD-90A8-48F00E76DB0E

38C9359A-85BC-4E81-90A7-E7B9459A6EB4

mais aussi de bolongs couverts

5F9B7B0C-14CC-4763-8444-48F96F5E9990

Pour arriver à cette île du bout du monde

Eloubaline, une bande de terre aride (en cette saison) , à fleur d’eau  une île de tradition Diola où vivent 600 personnes réparties dans une quarante de cases

5671489A-0A18-4DBE-BE16-082576D61E02

Parmi ces cases, quatre sont des cases à impluvium.  Soit des grandes cases avec un contre toit orienté vert l.interieur qui permet à la lumière d.entrer mais surtout à recueillir l.eau en saison des pluies.   Dans chacunes  de ces cases  vivent 4 familles.

Centre d’une case a impluvium :

912716A7-535D-475B-9AB8-7760321633FB

En cette saison de fin de récolte du riz, l’une des principales activités est le filage du coton et son tissage.  Hommes et femmes s.y attèlent

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici, la priorité absolue est l’eau.  L.eau des bolongs est salée. L’île est à fleur d.eau , la salinité de la terre très importante.  La seule possibilité, les citernes.  Une ancienne, enterrée,  s.est fissurée et l.eau y est à présent saumâtre.  Une ONG en a construit une autre en surface, ce qui sauve les hantants. Chaque famille a droit à un jerrican de 30litres tous les 6 jours…    S.il ne pleut pas assez tôt en saison, il faut aller chercher de l.eau à Oussouye en pirogue. C.est le travail des femmes soit 4heures aller et autant pour le retour en pirogue à ramse. Le gouvernement a bien fait installer 2 robinets mais la qualité de ceux ci ne leur a permis de fonctionner que quelques semaines…

Ici, pas d.electricité.  Des panneaux solaires ont été installés sans tenir compte de la salinité de la terre bilan les batteries n’ont survécu que 6 mois.  Et dans les maisons, pour alimenter les quelques ampoules il faut changer les batteries régulièrement mais les habitant n.en ont pas les moyens…

L.augmentation du niveau de la mer se fait fortement sentir en Casamance alors qu.adviendra-t-il d.Eloubaline ???

250ED25D-2D34-4F08-B1BD-B54B7D62E6CB

F8A5395F-248E-4C1A-9FE7-CDC78699D8342256D5E2-0A86-44F8-9E5E-90107340189D0356C70F-79B7-4ECE-919E-6B17BB5C4602

 

M’LUMP

A 15km d’oussouye, un village tout étendu le long de la route et s.enfoncant dans la forêt.

Un joli musée sur les’traditions Diola (Je n’y reviens pas) en forme de case à Impluvium

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et, fait rarissime, une case à étages

Bien sûr, la nature est la, toujours présente.

L.immense fromager du village :

9DEB198F-A934-40EB-9A6B-6E3A98967DEC

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et le magnifique baobab sacré

C276118A-8AD6-4D6D-BB9D-955300B59C513EB942D9-BE6B-4791-BE7F-7EA25C10CBD1

OUSSOUYE – culture Diola : Religion, fétiches

Image

 

C.’est parti ce matin pour une petite rando à la découverte de la religion Diola, dans les villages environnant Oussoye.

Peuple à la fois guerrier et pacifique, les Diola sont très réputés pour leur hostilité à l’envahisseur. Ils se sont violemment opposés aux colons portugais et français du début à la fin de la colonisation. L’orgueil qu’éprouvent les Diola pour leur ethnie, leur refus de toute influence ou domination extérieure et l’isolement de leur terroir du reste du Sénégal ont contribué à la conservation des us et coutumes de la tribu. En effet, les Diola sont l’ethnie la plus traditionnelle du pays. Même s’il y a une forte présence chrétienne au sud et musulmane au nord de la Basse Casamance, les Diola sont majoritairement animistes Tous les éléments de la nature (humain, animal, végétal, minéral…) disposent d’une force vitale composant un tout. Être animiste ne signifie pas ne pas croire en Dieu. Les Diolas  croient à un seul dieu créateur de l’univers, de l’homme et de la nature : Atémit. Les anémistes implorent rarement le dieu créateur, mais ils vénèrent des génies protecteurs (de la terre, du village, de la lignée ancestrales,…) un trait d’union entre Dieu et eux. Les Diolas croient en la réincarnation, après la mort, les esprits des ancêtres subsistent. Les fétiches, les boekin, représentent des objets qui peuvent incarner un esprit. Ils permettent de constituer un rempart spirituel contre toutes sortes de menaces, accident, maladie, mort, sécheresse,..

Pour eux, l’être humain est infiniment petit pour s’adresser directement à Dieu, d’où la nécessité d’intermédiaires à l’image de la communauté des ancêtres.

Les Diola sont l’ethnie sénégalaise qui a conservé le plus de manifestations religieuses traditionnelles. La plus importante est l’initiation des jeunes appelée Bukhut et qui s’organise à tour de rôle de village en village. Les rites initiatiques qui duraient autrefois trois mois, se déroulent de nos jours en un mois environ à cause du calendrier scolaire et des vacances, ce qui fait que la cérémonie s’organise entre août et septembre.

Les Diola sont naturellement agriculteurs, détenteurs depuis des millénaires d’une authentique civilisation de culture du riz

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fetiches de Villages

c.est un lieu sacré, réservé aux « prêtres »   Les fidèles s.installent autour.

C.est sur cette place sacrée que ce tiennent les cérémonies.  C.est en ce lieu aussi que l’on vient demander le soutien de Dieu auprès de la communauté pour tout souhait personnel   Le grand prêtre pourra alors prier vous intercéder auprès de Dieu afin que les souhaits se réalisent   En contre partie le sage vous fera,part de recommandations et vous indiquera les offrandes qui faudra apporter lorsque le vœux se réalisera  (quantité de riz, de vin de palme mais aussi animaux…)  Sous’la hutte, l.on peut voir les vestiges de ces offrandes et également les tam tam’utilisés lors des cérémonies

1E13FAB1-05E9-4DC2-AFCD-A1D40EF89FD1

 

Fétiches familiaux.

Chaque famille possède son propre fétiche. C.est ici, entre autre que seront baptisés les enfants, C.est ici que l.on déposera les biens d.un défunt afin qui son âme viennent les chercher. Y sont déposées des offrandes parmi lequel les du riz et du vin de palme.

 

Dans chaque villages existe aussi un fétiche des femmes, géré par les femmes   La fertilité est un des thèmes principaux qui y est abordé

La calebasse : ultime recours en cas de stérilité,  les femmes partent de leur village, pour subir le processus dit « kañaleen ». Elles sont prises en charge par les femmes, changent de nom, et portent une calebasse sur la tête comme signe d’appartenance au « kañaleen ». Cette calebasse lui sert aussi à boire et à manger.

304F32FC-32B3-44FA-AD99-294337914502

Élément essentiel à chaque village, chez les Diolas, un gros tambour de forme allongée et ouvert sur le dessus, je vous présente LE BOMBOLONG; le téléphone Diola ! Il est taillé d.une seul pièce dans un tronc de fromager et sert de téléphone de brousse pour faire passer des messages d’un village à l’autre (naissance, décès,..) sa portée peut atteindre près de 10km.  Sa fabrication est secrète puisque l.artisan responsable travaillera à le creuser,  enfermé dans une case afin que personne ne le voit.

La légende raconte que dans cette hutte, l’homme devient tout petit, ce qui lui permet d’entrer dans le tronc afin de le creuser.

Le Bombolong accompagne aussi des cérémonies. A Oussouye, il est sacré, seul le roi peut ordonner son réveil

4EE0F9DF-5D85-44B7-97B5-AE51BE51F0AB

 

 

Oussouye. Le Roi

Image

Nous voici donc à Oussoye  Hébergement familiale, chez François et Philomène . Gentilesse, sourires, hospitalité , les mots sont faibles pour exprimer les qualités humaines de nos hôtes

B0C39538-11BE-4E0C-8668-03FDDF867CE2

Ces qualités je vais rapidement découvrir qu.’elles font partie de la culture Diolas

Culture ancestrale dont le légataire et le garant principal est le Roi de Oussoye  , tant sur le plan religieux que social

Le roi d’Oussouye est chargé de veiller à la paix et à la cohésion sociale. En cas de conflit, il est consulté et son rôle est de réconcilier les parties. Son intronisation en plein conflit en Casamance aurait d’ailleurs eu comme effet de faire cesser les combats dans cette zone

Il veille également à ce que chacun de ses sujets ait à manger, distribuant le riz issu des champs royaux, cultivé par les villageois des alentours.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Royaume_d%27Oussouye

http://nettali.sn/le-humabel-la-fete-du-roi-doussouye/

Francois appartient à l’une des trois familles dont sont issus les rois de Oussouye  Il nous obtient une audience privée qu’après de celui ci

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Roi :

13A2B9DD-77C0-4B31-A91D-BA17CDC791FD

Le rouge, couleur de la royauté   Il est mal venu de porter cette couleur lors de rendez vous auprès de sa majesté    De même, à Oussouye, personne ne s’habille en rouge

Le Roi nous reçoit installé sous son arbre, dans la cour Royal

Tout savoir sur les Diolas :

https://amkassoumaye.wordpress.com/2013/02/05/les-diolas-approche-culturelle/

Tout cela, vu de chez nous, paraît un peu puéril et surannée, ce protocole est nécessaire à la hiérarchie de cette ethnie, et à la transmission de leurs’valeurs :  paix, solidarité , respects de chacun   Ici ces mots ont non seulement un sens, mais sont une réalité au quotidien

Merci aux Diolas, à François,  à Sibilumbaï Diedhiou, leur Roi

Arrivée à Oussouye

Vidéo

Taxi du Cap Skirring à Oussouye, au cœur du pays Diola’. Les Diolas sont une ethnie ancestrale animiste. A l.exception du roi , de ses proches et des chefs traditionnels féticheurs  une grande partie des Diolas sont sont à la fois animistes et catholiques

Nous arrivons juste pour le troisième jour de la fête du…

F3826F95-28B9-475B-8028-242529ECB3F6

Au premier jour de la fête, l’ensemble des produits locaux ainsi que du vin de palme et du riz sont placés dans un grand panier suspendu  .

33C373FB-423C-4EFF-90ED-E141B5B03993

un déjeuner est pris en commun avant que les festivités ne commencent, danses traditionnelles accompagnées de l.homme de paille, le kumpo’ Il symbolise la richesse et la puissance de la nature en Casamance. Il danse pendant des heures avec le bâton et le drapeau sur sa tête. Il parle une langue secrète et communique avec les spectateurs

5249E02B-4E11-450B-B7B2-32AA79A1D38E

Le Kumpo est accompagné de Niassi    Ce dernier que je vous avais présenté suite à ma visite au musée de Ziguinchor, fait respecter l’ordre durant les danses

 

La danse des cuisinières, en remerciements du repas servi  

Danse du Kumpo 

quelques photos glanées par ci par là…

 

1F516B50-0957-4ADB-92F4-FF66C9AFF059

A méditer….

5D0130C1-4890-41F7-8A0B-14AACE458686598F451B-B45E-41F1-9E84-23C95D9DEE62

Cap Skirring.

Image

5EC9FAB7-13D4-454A-8EA4-D46E3BBF9A9F41AE5828-A393-44C7-8C1D-0C5147C6F798

Quelques jours à buller dans cette station du bout du monde quelques jours à arpenter un plage sublime, à se baigner dans une mer douce. Peu de textes, juste quelques images pour rêver…

Une pensée pour mon surfeur préféré et autres neveu et amis surfeurs    Quelques vagues à surfer un peu au large, mais la houle entre mal, et sauf exception les vagues sont petites environ un mètre  :

Vendeurs de statuettes et figurines  sur la plage :

DC6ADC6B-20EB-43E3-9066-0EBD17AD2DCA9583A9AE-F490-461A-BFA5-8F96FC641FED

Et mes copines, vendeuses de bijoux  pour quelques centimes d’euros, elles arpentent, à longueur de journée la plage, que le ciel soit voilé comme ce jour, que le soleil soit brûlant

Des pêcheurs remontent un filet…

F23FA599-7729-4440-A3E5-8CBFFF7077FC

Pour terminer la journée, un café à l’ombre

16870680-9A28-4BFE-8263-1ECF649F464E

… au son des djembés faisant face au couchant

DFD57D37-7E35-4FC8-B8B5-C93F882DA602

New look pour la soirée 😉

2723AAAE-99C3-4C2C-9157-D4D7855B875A

 

 

 

CAP SKIRRING – Arrivée.

Image

C.est parti pour une nouvelle destination. Cap Skirring, extrême sur de la Casamance, à 6 km de la frontière Bissao-guinéenne

En 1973, dans ce village  inconnu, situé en plein brousse,  le club Méditerranée s’est installé.  Cap Skirring, devint alors un station balnéaire importante.   Donc prendre cette destination m.inquietait un peu…

Ah surprise !!!! Kabrousse / Cap Skirring n.est autre qu’une mense plage, bordée de végétation où se dissimulent quelques hôtels, globalement plutôt modeste.   paradis sur terre. !!!!

de la terrasse de notre campement :

3A9FB8AA-3806-4D31-8D6C-DA1C6E4D2A93

Comme toujours ils sont là pour dire « bonjour »

 

Fin de journée à la page des pêcheurs   De,la vie, des couleurs et encore des couleurs

Et sur la plage, Paco chez qui nous terminerons la journée

66FC56C7-C711-4AC9-AA41-B747C1B6241F

BCD44E19-07A8-4A8C-A283-75F41B66E39E

Au menu, crabe farci, riz aux fruits de mer,

 

1BE2CB7F-9C7E-43D1-902A-CB12674D9307

Paco’’’

51D92786-D431-40D2-BD04-9C02AAD70980

Notre plat principal

FE369C6D-3250-4B3F-90BF-DED53425AA83

Bonne soirée …

Ziguinchor Casamance, dernier jour

Image

 

 

Tour de ville, du marché, du centre artisanal et de son musée présentant des toiles de jeunes artistes ainsi que de fort belles statues (en fibres végétales, bois, terre)  symbolisants des traditions Casamancaises (cliquez sur les images pour description)

 

A l’heure du déjeuner, en retrait du centre ville, la gargote idéale

4619D71E-E86B-456C-94CB-8FEC4D646A3B

Et pour le déjeuner, je les espérais..

A l.exterieur, des femmes ramassent les huitres, d.autres les décortiquent et les trient par taille

En  tête fin de journée, petit tour de l.hotel et de son environnement

1C019264-5352-4482-976B-AE0F8A090CFC

Cote fleuve,

89FD23E3-ADFA-457A-B203-C080BC0EF3A0

Cote jardin

Dans le jardin,  cet arbre magnifique, regardez le bien…..

5D508272-0CE3-4C4B-B1AF-4652F972614D

Ses  fruits sont  particuliers… 😉    Cigognes grises !

960DC9C2-07B4-4653-A39D-FA293E2D3EFE

Calme et sérénité au moment de l.apero. ..41B318F3-F8DF-4C7F-9E7B-464DE5E0FB46AF9030E0-6DA7-4E38-8534-EDFF710FD53BAAB1A585-A3EA-4FF8-9766-EBEAFDFEB37C3FB8062D-A1C6-483D-9720-3B2411B77F5F4E194006-63A8-4405-8C30-FA67539DA3D9

Casamance : à partir de Ziguinchor

Image

La première vrai journée…

Depart, en pirogue, ce matin, à la découverte des bolongs (canaux) dans l’immense mangrove entourant Ziguinchor

Ici, à chaques détours de bolongs, des oiseaux, encore des oiseaux. Puis, l’ile Aux 🐦 qui s‘étend  à perte de vue   Il s’agit d’une immensité de terre, à fleur d’eau Ou se rassemble une multitude d’oseaux : flamands roses, hérons gris, hérons blancs, cormorans , canards siffleurs, cigognes….

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les cigognes, présentes ici, sont les « nôtres », celles migrants de l’europe

Vu leur nombre, je pense que c’est en Casamance qu’elles fabriquent tous ces bébés, qu’elles emporteront en Alsace 😉

Il existe aussi les cigognes grises migrantes d’Afrique du Sud que je vous présenterai ultérieurement

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Étrange et magnifique, cet « oiseau serpent ». Lorsqu’il nage, son cou ondule comme un serpent

lrg_dsc00153

Il y a l’eau, le vert sombre des palétuviers et au loin, la terre ferme, jaune, sèche (en cette saison )

lrg_dsc00216

Et sur cette terres, des arbres immenses.

Palmiers, baobabs…..

lrg_dsc00242

Auprès de ses arbres,  les hommes se sont installés. Ici, c’est le Petit village d’Afiniam, où la,population vit en autosuffisance auprès de ces arbres qui apportent  leurs fruits, leur huile, leur bois… il y a les rizières, cultures de légumes , quelques cochons, chevres’ poules, et les arbres fruitiers

lrg_dsc00252

Oranges (zèbres celles ci)

lrg_dsc00250

Pamplemousses

 

 

 

 

 

 

 

lrg_dsc00246

Calebasses

nous déjeunons sur l’ile

lrg_dsc00255

lrg_dsc00253

Notre déjeuner, du tiéboudièm (cuisson des légumes avec le poissons – puis cuissons du riz dans le bouillons)

lrg_dsc00245

Case locale, en banco (mélange de boue, rhonier, pailles de riz, résidus séchés de végétaux) Ici, les linteaux de fenêtres et portes sont en racines de baobabs. Un’petit Vestibule à l’entree Pour s.assoir au frais

lrg_dsc00241

Cela pourrait être un bonhomme de neige, mais non, c’est une termitière…

Nous voici réparti. Encore des oiseaux..

Pirogue traditionnelle creusée dans un tronc de baobab.

Et pour clôt le circuit, à l’arrivee, face à l.hotel, une dizaine de dauphins virevoltent autour de la pirogue. (Pas top les photos, ces adorables mammifères n’ont pas la bonne idée de me signifier au préalable où ils sont, ou ils vont faire leurs pirouettes…)

En direction de la Casamance

Image

vendredi, matinée à Dakar, à savourer la douceur du soleil, la vue sur la mer et les chants d’oiseaux

19512D3C-98AD-42B5-A43C-607C716A0C03

A 15h enregistrement des bagages, salle d.embarquement (et non je ne suis pas à l’aeroport…) embarquement et installation dans la cabine

C.est parti pour une nuit à bord.

Réveil, petit déjeuner.  Le bateau change de bord et s’engage dans la rivière Casamance

img_0686

Dernières heures à bord , et déjà des oiseaux, des pêcheurs…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et pour me souhaiter la bienvenue, un ban de dauphins m’accompagne

0A493C44-30E0-48BE-BB74-F7504C917267

Enfin ma destination finale apparaît : Ziguinchor.  Port, Ancienne capitale de la Casamance. Ziguinchor…

Du pont, je découvre mon hôtel, « Le Perroquet ».  les pieds dans l’eau.

J.y découvrirai un havre de paix, entre fleuve et jardin  Et bien sûr un accueil parfait et les sourires au rendez-vous

D13DA0F7-9C8B-4EE9-964F-5A57323E789B

 

 

Nouvelle destination : SENEGAL

Mis en avant

M’y voilà, sur ce continent que je ne connais qu’à peine : quelques courts séjours au Maghreb, quelques semaines en Afrique du Sud, mais jamais jusqu’à ce jour, je n’avais posé mes pieds en Afrique noire, donc  précisément en Afrique de l’Ouest donc bien sûr, au Sénégal 

C’est d’Orly d’où je me suis envolée, ce jeudi à 16 h 30 prévu   17h30 en réalité…   le voyage a passé très vite. Conversation ininterrompue avec mon compagnon de siège, Monsieur “vierge folle” (il se reconnaîtra 😉) fort sympathique, passionné de pêche et du Sine Saloum

5h30 d’avion et atterrissage à l’aéroport International Blaise D.

Accueil par un adorable chauffeur de  taxi pour rejoindre l’hôtel au centre de Dakar.

La, je m’effondre  bonne nuit   !       C’est demain que tout va devenir beaucoup plus intéressant.

Népal : les gens de la montagne…

Image

Peu de texte, mais un aperçu de l’environnement, du travail des hommes et des femmes de la montagne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

B00569EC-5D56-4A41-B74A-E0DA9A09655E

07972F84-BFAF-4F82-B3D2-8E8E20291F3E

Toiture et ruches suspendues

F796CC2C-53F0-4F01-A547-8621536D26BB

307AC476-2FD7-4046-89CB-4248A3DF4232

Femme filant..

1C23F4EB-6756-4523-BA42-B94CE4E698C2

Femmes en costume de cérémonie

 

1F6708EC-B0EF-4FC7-9E09-30C3FB9B9E22

Maison traditionnelle au toit de chaume et champs cultivés

Ce diaporama nécessite JavaScript.

B259DB9F-7D40-4962-9188-057B127EABFF

En bas à droite, le buffle aide aux labours

 

E25FD16F-D9EA-444B-8B6C-6F2E1C1849FE

Balcons des Annapurnas J6 Landruk Pothana

Image

Réveil douloureux… temps mausade

la descente se poursuit. Les marches toujours aussi hautes nous obligent à un échauffement plus que rapide.

Enfin le fond de la vallée, un petit pont et grimpette

BD32A3D2-799B-4A32-88BE-89F9B70DA0B1Moins difficile qu’il n’y paraissait , nous prenons rapidement de la hauteur

Nous voici à Landruk, un oiseau pour nous accueillir..

754B0F5F-1C00-4DB4-8F5F-6BB3A6A3EF99 une jolie guesthouse pour un break

De Landruk, aperçu de Gandruk, en face, en haut à droite,  et de notre précédent lodge, toit bleu le long de la piste à mi pente et aperçu du sentier qui nous a tant fait souffrir hier

806A34E0-AE8F-4A82-9969-FD365163222D

La route maintenant va être longue, mais le chemin à flan de montagne est un vrai bonheur. Des paysages superbes tout au long, des mini champs en terrasse ,  l’activite des habitants de la montagne

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est d’un bon pas que nous progressons

34752075-858F-4648-B938-23F7C0DA1380

Sur une passerelle

C15149E2-A3A3-440E-AC74-CD8934155E7C

Lors de la pause déjeuner

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonjour Messieurs

73827CF6-3744-46AD-BD15-115A1CC67E53

Des arbres  couverts d’orchidees Sauvages

1CABB56D-A5F6-4E60-8CC4-11CDE6AF10D8

Comme tous les jours à la même  heure, le ciel s’assombrit :

C7D034EC-3765-4645-82D7-3F9C05CA9D7D

Nous activons le pas.   Et boom, voici Claudie par terre… du sang qui coule, les porteurs paniqués, une dent cassée… compresse, sparadrap et c’est reparti après une belle peur.

Enfin Pothana  et… la pluie !

18BC41E6-515A-4B9E-AC0E-D6370557FE6DLongue mais fort jolie journée qui se termine par un changement de pansements et un dîner au coin du feu.

Balcon des ANNAPURNAS J3 – Ghorepani

Image

Petite journée de marche aujourd’hui.

Dans 3 heures et quelques marches, nous serons à Ghorepani

91E7DD48-A751-4DA0-A2CC-21671485F7A1

En prenant de l’altitude, nous recontrons nos premiers rhododendrons. Ici, ils poussent entre 2000 et 4000 m d’altitude. Ce sont de grands arbres aussi hauts que nos chênes. Partout du rose autour de nous

3B2869CA-0AC4-4CDF-8490-17D9A8F002B0Près de 2900 m, nous entrons à Ghorepani

1E78CB8E-ADFB-4983-9876-E043F353CDBC

Encore un effort et quelques marches pour rejoindre notre hotel situé en haut du village et là, merveille, de la terrasse de notre lodge, j’apercois enfin des sommets enneigés…

C1BAB86F-0A4B-4FBB-8772-9F3248F4305B

141DBEC0-C75F-4CCE-95AF-7E6D43C2D936Petit tour dans le village

EAC255F0-6F3D-40FB-9DB1-F86977F709B3

A la tombée de la nuit, quelques sommets dont le macchpunchare  acceptent  de nous dire bonjour

695CA527-9A17-4861-9161-DFC4706CBB83

9C835984-246A-4DEF-A266-FE31D6691B4D… plaisir de se retrouver autour du feu de bois.

Contrairement à ce qui était prévu, nous ne monterons pas demain matin à Poonhill, le panorama des nuages ne nous inspire guère … donc grasse matinée jusque 7 heures